Pathologies courantes

Epine calcanéenne : dernière étape d’un processus de sur-sollicitation de l’aponévrose plantaire.

On parle au début de « myoaponévrosite plantaire d’insertion » c’est une inflammation de la jonction entre l’os du talon (calcanéus) et l’aponévrose plantaire causée par un trouble statique et associée parfois à un surpoids.

La calcification à moyen terme de cette insertion aponévrotique donnera à la radio une image d’épine.

 

Périostite tibiale : inflammation de la couche superficielle de l’os appelée périoste.

Elle peut toucher tous les os mais c’est le tibia qui en souffre le plus.

Deux grandes causes :
    – L’onde de choc créée par le talon qui frappe le sol pendant l’effort et qui remonte dans la jambe par les parties dures (os)
    – La sur-sollicitation des tendons qui s’insèrent sur ce périoste souvent dans un cadre de trouble statique.

 

Tendinite (ou tendinopathie) : inflammation d’un tendon souvent d’origine multifactorielle.

Le sur-entraînement, un trouble statique, la qualité du chaussant, l’hygiène de vie… sont autant de facteurs qui déclenchent et entretiennent une tendinite.

 
 

Syndrome de l’essuie-glace : douleur externe du genou à l’effort rencontrée le plus souvent dans les sports d’endurance où le cycle de jambes se répète.

C’est en fait le frottement du tractus-ilio-tibial sur le condyle externe du genou amplifié en présence d’un genu varum (genoux de « cowboys »).

 

Maladie de Sever : pathologie de croissance qui touche l’enfant et surtout l’adolescent sportif.

C’est une sur-sollicitation de l’os du talon (calcanéus) par le tendon d’achille (et donc par le mollet) dans un contexte de croissance.

 

Le pied plat valgus : c’est un affaissement de la voûte plantaire accompagné d’un arrière pied qui penche vers l’intérieur.

Le pied plat seul est peu douloureux mais c’est surtout la déviation en valgus qui peut être la cause de multiples pathologies : douleurs de dos, de genoux, tendinites chroniques, entorses chroniques…